Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  La e-letter n°10 du tourisme fluvial est en ligne
Actualité

VNF agit contre les plantes envahissantes

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 19 décembre 2017

Les premiers constats

Dès 2014, le Parc Naturel Régional de l’Avesnois (PNRA) a observé dans les contres fossés de la Sambre entre Ors et Landrecies la présence d’une espèce exotique envahissante à fort développement : l’Hydrocotyle fausse renoncule. A la suite de cette découverte, un inventaire exhaustif du bassin versant de la Sambre a été réalisé démontrant la présence de cette espèce au niveau de nombreuses stations de Ors à Pont sur Sambre et en particulier sur la Veille Sambre.

En 2015, le suivi mené par le PNRA a mis en évidence une propagation très rapide de l’espèce sur l’ensemble de la Veille Sambre.

En 2016, des stations importantes d’Hydrocotyle ont été observées sur la Sambre entre l’aval de l’écluse de Landrecies et l’amont de l’écluse de Quartes. Sans l’intervention rapide des agents de VNF (antenne de Berlaimont), la présence de l’hydrocotyle aurait pu engendrer des impacts importants sur la navigation de plaisance, la gestion hydraulique et la biodiversité aquatique.

La nécessité d’une action concertée

Ainsi, dès 2015, un groupe de travail réunissant l’ensemble des acteurs du territoire (PNRA, VNF, ONEMA, DDTM 59, Fédération de pêche, SMACEA, communes, CAVS) a été mis en place à l’initiative du PNRA afin de définir un plan d’actions de lutte contre l’Hydrocotyle.

Afin d’apporter une réponse adaptée et pérenne à cette problématique, l’ensemble des acteurs du territoire ont convenu qu’il était nécessaire de mener une action globale concertée sur l’ensemble du bassin versant de la Sambre. Ainsi, le PNRA a décidé d’assurer la maîtrise d’ouvrage de ce plan d’actions de lutte contre l’Hydrocotyle sur la Sambre.

Il est important de préciser que le Syndicat Mixte d’Aménagement des Cours d’Eau de l’Avesnois (SMACEA) a assuré la maîtrise d’ouvrage d’un plan d’actions de lutte contre l’Hydrocotyle dès 2016 sur la veille Sambre et les affluents de la Sambre avec le soutien technique et financier de l’Agence de l’Eau, du PNRA, de la communauté de communes du Pays de Mormal et de la Communauté d’Agglomération Maubeuge Val de Sambre.

Une méthodologie de lutte contre l’hydrocotyle a été élaborée en 2016 par le PNRA validé par l’ensemble des partenaires.

L’implication de VNF

Dans sa politique de développement durable 2015-2020, Voies navigables de France a identifié comme enjeu la préservation des milieux aquatiques et de la biodiversité. La lutte contre les espèces exotiques envahissantes y est identifiée comme une action prioritaire.

Ainsi, dès 2014, VNF s’est associé au groupe de travail piloté par le PNRA pour identifier les secteurs colonisés par l’Hydrocotyle et apporter son soutien technique. Cette implication au côté du PNRA s’est traduit par des actions d’enlèvement d’hydrocotyle en 2016 (536h de travail) et l’acquisition d’un bac et d’un godet (coût 18 000€) pour faciliter le travail d’enlèvement par les agents (coût global de 36 000€).

En 2017, VNF a proposé d’accompagner techniquement et financière le PNRA et le SMACEA pour lutter de façon globale et conjointe contre l’hydrocotyle. Cette proposition s’est traduite par la signature le 18 août 2017 d’une convention financière entre VNF et le PNRA d’un montant de 23 000€ correspondant à 20% du coût globale du chantier d’éradication de l’Hydrocotyle fausse renoncule (financement à 80% par l’Agence de l’Eau). La durée de la convention est d’un an à compter de la date de signature de la convention

Une avance de 50% a été versée fin 2017 au PNRA, ce qui permet d’initier ce chantier.

Il a été proposé dans les années à venir que VNF mette à disposition ses agents pour l’enlèvement des dernières stations d’Hydrocotyle (en fonction de leur charge de travail).

Un partenariat a aussi été initié en 2017 avec le SMACEA (convention financière de 23 000€ sur un an) afin de les accompagner dans la mise en œuvre de leur plan d’action de lutte contre l’Hydrocotyle. Cependant, la convention n’a pas été finalisée dans la mesure où le SMACEA n’a pas souhaité engager d’action spécifique cette année.

Cette action emblématique illustre la volonté de VNF d’accompagner les acteurs du territoire dans le développement d’un projet touristique structurant : la réouverture de la Sambre à la navigation.

Téléchargez le flyer hydrocotyle (format pdf - 1.8 Mo - 19/12/2017) et le dossier de presse (format pdf - 1.2 Mo - 19/12/2017)