Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  La e-letter n°10 du tourisme fluvial est en ligne
Actualité

Journée des chargeurs 2008 à Rouen

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 18 juillet 2008

Développement Durable me direz-vous? Aujourd’hui tout le monde s’inquiète et s’interroge pour faire diminuer le taux de CO² dans l’air. Chacun y va de sa petite idée. Mais certains l’ont compris depuis longtemps, la voie d’eau est la bonne alternative pour palier au transport routier et à la production intense de CO².

Barge de transport  en grand format (nouvelle fenêtre)
Barge de transport
200 à 300 véhicules en fonction du modèle

Dans cet esprit, la cellule Développement Etudes et Transport de la Direction Régionale de Lille a organisé une journée « chargeurs » avec pour thème, la visite du site de chargement fluvial de la CAT (Compagnie d’ Affrètement et de Transport) à Sandouville et le Terminal RO-RO [1] du Port du Havre où sont transférés les véhicules Renault destinés à l’exportation. Ils y sont acheminés par route, fer et voie d’eau, notamment grâce aux barges de la CFT (Compagnie Fluviale des Transports) spécialement dédiées aux transports de véhicule par voie d’eau. Cette visite sur le terrain cadre avec l’étude lancée par la Direction Régionale de Lille en juin dernier sur le « transport de véhicules neufs par voie d’eau entre les sites de production du Nord-Pas-de-Calais et la Grande-Bretagne via le port de Dunkerque. » (cf. tableau des partenaires ci-dessous)

Quelques explications
- les chargeurs (ceux qui produisent),
- l’opérateur (celui qui organise le transport) et
- le transporteur (celui qui réalise matériellement le transport).
- RO-RO, non ce n’est pas le diminutif de Robert, mais celui de Roll on/ Roll off. En français l’expression désigne le trafic roulier signifiant « qui roule pour entrer et pour sortir de la barge ou du bateau ». Il s’agit du transport de véhicules ou de remorques par des bateaux spéciaux appelés « navires rouliers ».

L’objectif de cette journée était de découvrir et comprendre le fonctionnement de ce trafic fluvial de voitures neuves pour le reproduire en région Nord Pas-de-Calais où le potentiel est important puisque la production automobile est d’environ 1 million/an sur des sites proches de la voie d’eau.

Mettre les voitures sur des barges, c’est acheminer 200 à 300 voitures en produisant juste le CO² d’un moteur diesel, alors que sur 1 camion c’est 9 voitures transportées

Participaient à cette journée des représentants des transporteurs, des entreprises, des collectivités, des ports maritimes et fluviaux, du Conseil Régional, de la direction régionale de l’Equipement, des prestataires d’études et la presse.
Vue d'une partie des participants
Malgré un temps plus que pluvieux, les participants ont assisté au chargement d’une barge sur le site de Sandouville. Du fait d’une grève au sein du Port du Havre, le terminal RO-RO, n’a malheureusement pas pu être vu en activité.

Organismes partenairesParticipation
Voies Navigables de France 25%
Subvention FRAMEE Ademe 25%
Subvention FRAMEE Conseil Régional Nord-Pas-de-Calais 25%
Port Autonome de Dunkerque 11%
Communauté d’Agglomération du Douaisis 3,5%
Communauté d’Agglomération de Valenciennes Métropole 3,5%
Communauté de Communes OSARTIS 3,5%
Communauté d’Agglomération de la Porte du Hainaut 3,5%
Le Cuauhtemoc  en grand format (nouvelle fenêtre)
Le Cuauhtemoc
3 mâts barque

Pour terminer la journée, c’est toujours sous la pluie que le groupe a pris la route de Rouen à la rencontre de l’Armada et de ces grands voiliers qui, en leur temps, ont participé aux transports des marchandises entre continents. A Rouen, c’est sur la vedette « Le Rhône » de VNF basée à Lyon, que le groupe a pu admirer ces grands voiliers ainsi que les bateaux de croisières fluviales, véritables palaces flottants. Le temps s’est enfin rangé de notre côté et c’est sous un ciel gris mais sans pluie que chacun a pu immortaliser ces grands navires.

[1Roll on / Roll off


Télécharger :