Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  La e-letter n°10 du tourisme fluvial est en ligne
Actualité

Chômage de l’écluse de Pont-Malin

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 26 juin 2018

Voies navigables de France a engagé d’importants travaux de modernisation dans le cadre de la préparation de l’infrastructure Escaut Grand Gabarit à la mise en télégestion prévue pour le Valenciennois à l’horizon 2022.

Cette année, les travaux porteront sur l’écluse de Pont Malin et feront l’objet d’une mise à sec du sas de l’écluse (appelé chômage) entre le 22 juin et le 6 juillet 2018.

Mise en service en 1962, cette écluse a bénéficié de travaux d’entretien courant et d’une rénovation partielle de l’installation électrique en régie. Toutefois, elle pose des problèmes de sécurité pour les mainteneurs, engendre une augmentation de leurs interventions et une raréfaction des pièces de rechange chez les fournisseurs.
La mise en conformité des installations électriques et hydrauliques de l’écluse est donc nécessaire. Ces travaux permettront de répondre aux enjeux d’amélioration des conditions de travail des agents (exploitants, mainteneurs) ainsi que de fiabiliser les installations dans la perspective de la télégestion.

La modernisation de cet ouvrage répond donc à plusieurs objectifs :

• sécuriser les installations et les manœuvres ;
• garantir les niveaux de service aux usagers de la voie d’eau ;
• simplifier et minimiser la maintenance du site ;
• homogénéiser et standardiser le matériel avec les écluses de Trith-Saint-Léger, Denain, Valenciennes, Bruay-sur-Escaut et Fresnes-sur-Escaut ;
• réduire les coûts énergétiques