Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  La e-letter n°10 du tourisme fluvial est en ligne
Espace presse

29 juin 2018 - Une charte de coopération pour le développement touristique de la Lys navigable

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 25 juin 2018 (modifié le 29 juin 2018)

Avec le soutien de fonds européens Interreg, de la Région Hauts-de-France et de Voies navigables de France (VNF), la Vallée de la Lys est devenue un espace de rayonnement touristique, dont les retombées profitent aux territoires traversés.

Investies depuis plusieurs décennies dans le développement économique, les cinq intercommunalités françaises baignées par la Lys (la Métropole Européenne de Lille [MEL], la Communauté d’agglomération de Béthune-Bruay, Artois-Lys Romane [CABBALR] et celle du Pays de Saint-Omer [CAPSO], ainsi que les Communautés de communes de Flandre Intérieure [CCFI] et de Flandre-Lys [CCFL] ), accompagnées par l’association Lys sans Frontières, ont répondu favorablement à l’initiative de VNF pour élaborer, au travers de plusieurs ateliers, un document stratégique commun qui formalise leur vision d’avenir pour la Vallée de la Lys et leur volonté de soutenir le développement touristique de cet axe fluvial.

Ainsi est née, pour son premier cycle de 5 années 2018 à 2022, la "Charte de coopération pour le développement touristique de la Lys navigable". Elle sera signée à Estaires, le 30 juin 2018, par la directrice territoriale de Voies navigables de France, le président de Lys sans Frontières et les présidents des cinq intercommunalités concernées, préalablement à la remise des prix de la 1ère journée de l’édition 2018 du Raid des canaux en stand-up paddle [1], dans le cadre des Fêtes de la Lys.

La Lys rivière, entre Aire-sur-la-Lys et Deûlémont, puis la Lys mitoyenne, de Deûlémont à la frontière belge, constituent un itinéraire fluvial à la valeur paysagère et à la biodiversité remarquables, qui connecte le réseau fluvial des Hauts-de-France à celui de la Belgique et relie entre eux les habitants d’une eurométropole accueillante et chaleureuse, unis par l’histoire et la géographie. 80 communes et communautés de communes françaises et belges s’alignent ainsi le long de la Lys, sur un parcours transfrontalier de 195 km de voies d’eau, dont 60 km en France.
L’établissement public Voies navigables de France (VNF), gestionnaire de la partie française de la Lys, et l’association Lys sans Frontières collaborent depuis 2002 pour faire de la Vallée de la Lys une destination touristique d’excellence autour de la voie d’eau, relayés du côté belge entre Menin et Gand par l’association Toerisme Leiestreek.

[1Le stand up paddle est un sport qui consiste à ramer debout sur une grande et large planche, style surf, avec une pagaie.